QUI SOMMES-NOUS ?
L’association Mas O Menos

Créée en 2006, par de jeunes techniciens du cinéma et de l’audiovisuel dans le but de faciliter la transmission d’expérience cinématographique. L’idée est née d’une rencontre d’intentions nouée autour de l’idée de transmission intergénérationnelle : des jeunes se penchant sur les expériences de certains techniciens de cinéma dits d’avant-garde, se penchant donc sur les productions d’Antoine Bonfanti pour le son, de Yann Lemasson pour l’image, de René Vautier pour la réalisation, non point par esprit d’imitation mais pour en tirer la  substantifique moelle susceptible d’ensemencer ou d’orienter leurs propres luttes pour l’expression des réalités présentes… en utilisant des moyens techniques améliorés, allégés, mais en gardant leur totale liberté de « prendre ou de laisser, ou de prendre en transformant » - en résumé, de créer à leur propre façon, sans renier ce que d’autres avant eux avaient tenté… Sur ce modèle, l’association a donc produit des documentaires (Bogotrax Red Sonante, La Loi du Silence), des clips, des ciné-live et parallèlement participe activement, depuis plusieurs années, à la conservation des films de René Vautier, qui en 2007 a souhaité céder à l’association les droits d’exploitation de ce ses films.
Depuis cette date, avec la complicité de la Cinémathèque de Bretagne qui soutient et conserve une partie des films de René Vautier et de la Cinémathèque Française, l’association participe à l’accession au numérique et au retirage de copies neuves des films de René Vautier.
Tirage, en 2008, de deux copies du film Les Trois Cousins (1970, CM)
Tirage, en 2009, de deux copies du film Les Ajoncs (1970, CM)
Tirage, en 2011, de plusieurs copies d’Afrique 50 (1950,CM), premier film anticolonialiste français.
En 2012, deux copies neuves de La Folle de Toujane (1973) sont tirées par la Cinémathèque Française.
La Coopérative DHR a accompagné la restauration du film Avoir 20 ans dans les Aurès et en assure la distribution.

 

La coopérative Direction Humaine des Ressources


Créée en juin 2006, la coopérative Direction Humaine des Ressources a pour objet de produire et diffuser des œuvres selon les principes de l’économie sociale et solidaire. Elle associe des cinéastes, musiciens, photographes, metteurs en scène, comédiens, écrivains, plasticiens, éducateurs, chercheurs, raconteurs, explorateurs… Carrefour de créativité, la coopérative est un lieu d’échange, de conception et de réalisation. C'est un outil visant dès son origine à une mutualisation de moyens techniques et matériels ainsi qu'une logique éditoriale privilégiant les films et lieux de diffusion indépendants.
Plus spécifiquement, depuis la sortie nationale du documentaire Indices (réal Vincent Glenn), en mars 2011, DHR est devenu distributeur et travaille à la diffusion en salles d'une dizaine de longs-métrages sur la période 2012-2014. Signes particuliers: accompagner des films (documentaires et fictions) avec l'appui de divers réseaux de la société civile, et en cela, promouvoir des débats. DHR s'appuie dores et déjà sur un réseau d'environ 600 salles d'arts et essais en France. L’objectif, dans les prochaines années, est de consolider ce réseau en accompagnant la sortie de films choisis autant sur des critères esthétiques que pour leur capacité à susciter des débats et/ou des dispositifs d'éducation populaire.

 

Vous voulez organiser une projection ? Cliquez ici !



Crédits :
Photos du film AVOIR 20 ANS DANS LES AURES © Félix Le Garrec
Musique : Yves Branellec, Pierre Tisserand, René Vautier, Bernard Ramel

Hébergeur : AMEN

 

Site réalisé par Hod Factory

Design graphique réalisé par